Harry Potter et la coupe de feu T4 - J.K. Rowling

Auteur : J.K. Rolling
Edition : Folio (Junior)
Genre : Fantasy
Sortie : 2002
Pages : 775

Ma note : 17/20

"Les habitants de Little Hangleton l'appelaient toujours la maison des "Jeux du sort", même s'il n'y avait de nombreuses années que la famille Jedusor n'y vivait plus."

Synopsis :
Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis.

Ce que j'en ai pensé :

Pour ceux qui ont déjà lu mes autres articles sur la saga Harry Potter, vous avez été avertis que c'est la première fois que je lis les romans. En revanche, j'ai déjà vus les films plusieurs fois, mais est-ce que je vous avez dit que La coupe de Feu était mon film préféré ? J'étais donc très impatiente de lire le livre qu'on m'avait dit meilleur que le film.
J'ai trouvé le film fidèle au livre dans les grandes lignes, mais il faut l'avouer que la lecture du livre nous permet d'avoir une meilleure cohérence dans les décisions des personnages, leur rôle et leurs motivations.
Ainsi le fils de Croupton que l'on voit dès le début du film (qui par ailleurs ne ressemble en aucun point à sa description livresque) n'apparait que très tardivement dans le livre, ce qui permet de garder beaucoup de mystères et ce n'est pas plus mal. J'ai pu apprécier le retour de Dobby dans le livre qui n'apparait pas dans le film, même si Hermione m'a sensiblement agacée par son énergie perdue dans son combat S.A.L.E. Je n'ai pas du tout apprécié ces passages que j'ai trouvé longs. J'ai également été un peu déçue  à la lecture de ce tome par la non mise en avant de Neville à la différence du film. Même si son absence de rôle dans la deuxième tâche est expliquée à la fin du roman, il n'empêche que j'ai préféré le rôle que lui ont donné les scénaristes (et en particulier lorsqu'il danse en cachette).
Après ces points un temps soit peu négatifs, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, les personnages principaux ne sont plus dans l'action à la dernière seconde mais dans la réflexion, l'interrogation, la construction. Les liens d'amitié sont une nouvelle fois très bien exploités dans ce tome même si je ne peux m'empêcher de penser que le fait d'avoir voulu que Ron se fâche avec Harry comme avec Hermione dans le tome 3, n'est pas pour moi un bis repetita placent. Encore un fois, j'ai l'impression qu'il ne murit pas à la même vitesse que les deux autres même si l'explication d'Hermione sur sa jalousie n'est que parfaitement crédible.
C'est la première fois que j'ai ressenti autant d'empathie pour Harry, qui, dans les tomes précédents, ne me faisait ni chaud, ni froid, mais ici, j'ai eu l'impression de communier avec ces décisions, sa souffrance, ces peurs et ces angoisses. Le style de l'auteur aurait-il évolué sans que je m'en rende réellement compte ce qui a fait que je n'ai pas perçu que je me rapprochais de la sensibilité de Harry ? En tout cas, ça a très bien fonctionner.
J'ai également énormément apprécié Dumbledore, j'ai apprécié sa sagesse, la façon dont il s'exprime, sa droiture, son enseignement. Un directeur d'école à l'écoute de ces élèves et de ces enseignants, proche du schéma idéal, mais ça fait du bien , de pouvoir apprécier sa diligence. C'est trop beau pour être crédible, mais n'est-ce pas ce que l'on recherche lorsque l'on se lance dans de la Fantasy ?
La fin du roman annonce clairement que la suite sera plus sombre, mais que les liens créés entre les différentes maisons de sorciers ne s'étioleront pas, du moins je l'espère.

Citations :

"Ils scrutèrent le parc qui commençait à s'obscurcir, mais rien ne bougeait. tout était tranquille, silencieux et presque comme d'habitude. Harry avait un peu froid. Il aurait bien aimé qu'ils se dépêchent... leurs hôtes préparaient peut-être une arrivée spectaculaire... Il se souvenait de ce que Mr Weasley avait dit au camping, avant la coupe du monde : "Toujours, pareil, on ne peut pas résister à l'envie d'épater le voisin quand on est tous ensemble...""

"- Il aurait peut-être dû passer un peu plus de temps à s'occuper de sa famille. Il aurait mieux fait de quitter son bureau un peu plus tôt de temps en temps... Ca lui aurait permis de connaître son propre fils."

"- La curiosité n'est pas répréhensible, dit-il, mais nous devrions toujours l'exercer avec prudence... avec prudence..."

"- Il est nécessaire de comprendre la réalité avant de pouvoir l'accepter et seule l'acceptation de la réalité peut permettre la guérison. "

" - Vous refusez de reconnaître que ce qui compte, ce n'est pas la naissance, mais ce que l'on devient !"

Le mot de la fin :

C'est un très bon tome mais j'avoue avoir quelques fois préféré les orientations cinématographiques. En revanche, j'ai beaucoup apprécié durant ma lecture Harry, qui a eu l'obligation d'évoluer et d'apprendre à faire les bons choix ce qui m'a permis de me rapprocher de ce personnage.

Harry Potter et la coupe de Feu

***

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving