Les Sept Sœur T1 - Lucinda Riley

Auteur : Lucinda Riley 

Edition : Charleston

Genre : Romance
Sortie : 2015
Pages : 513

"Je me souviendrai toujours de l'endroit où je me trouvais et de ce que je faisais quand j'ai appris que mon père venait de mourir."

Synopsis :
À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.

Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C'est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.


Ce que j'en ai pensé :

La saga de Lucinda Riley est désormais considérée comme étant incontournable sur toute la planète pour les romantiques aimant de belles romances historiques sans le côté cucul la praline. Lucinda Riley a dépoussiéré les clichés de nos grands-mères en présentant des femmes modernes, indépendantes, fortes et volontaires, libérées de leurs corsets trop étroits : adieu baleines, arceaux, crinolines ou presque... Parce qu'en fait nous allons découvrir à travers ce premier roman non pas une histoire d'amour mais bien deux qui se déroulent à deux époques différentes mais dans le même pays : le Brésil.

Et ce qui est particulièrement appréciable, moi qui ai visité à plusieurs reprises ce merveilleux pays, c'est que les clichés n'ont pas leur place ici. Voyeuristes du carnaval de Rio aux gros seins et culs relevés par la chirurgie esthétique, passez votre chemin. Ici tout est dans la découverte d'un pays, d'une jungle, d'une histoire, de ce melting-pot trop souvent oublié et notre chemin va finalement nous conduire dans un petit atelier parisien du côté non pas de Montmartre comme nous aurions pu l'imaginer, mais du côté de Montparnasse ou la crème de la crème des artistes du début du XXème siècle aimaient se retrouver, boire, chanter, danser et rire. Lucinda Riley a su reproduire sur chacun des deux continents cette ambiance feutrée, élégante, cette ambiance du lever du soleil et celle de son coucher, de sa nuit douce et étoilée.

Même si je ne vais pas passer beaucoup de temps sur l'histoire elle-même, le synopsis en dit déjà l'essentiel, j'ai beaucoup aimé les personnages de Maia et de son ancêtre Izabela. Ces deux personnes éloignées dans le temps qui se ressemble au combien physiquement que intellectuellement. Ces femmes dont l'émancipation est le mot d'ordre, et qui font fi de ce que pense les autres essayant de vivre pleinement et de profiter de tous les instants pour ne jamais avoir de regrets.

J'ai également apprécié la structure même du roman, qui mettent en parallèle les deux histoires au fur et à mesure de l'avancée des recherches de Maia dans son pays d'origine. Un gros pincement au cœur quand on saura la vérité, les secrets de familles sont bien gardés et les déterrer pousse quelques fois à la rédemption. Je garde en mémoire, le fil conducteur de ce roman qui n'est autre que l'une des merveille du monde moderne se trouvant sur le Corcovado : cette montagne qui domine la baie de Rio, aussi imposante que protectrice et à son sommet le Christ rédempteur, et justement, le rachat spirituel doit-il être accompagné par la souffrance d'un grand nombre? Ce livre va essayer de répondre à cette question à travers le passé et le présent et sans doute le futur de Maia qui va changer au fur et à mesure de ses découvertes et devenir le meilleur d'elle même.

A suivre sans aucun doute, la fin de ce roman annonce une suite plus prometteuse encore, ...

Citation :

"- Vous devriez me remercier. Ne vous imaginez pas que je ne lis pas clair dans votre désir soudain de traverser l'océan avec les morceaux du Christ. Et si vous décidiez de rester au Brésil, il vous faudra de l'argent. A quoi bon garder votre précieuse sculpture, là-bas, alors que vous aurez rejoint son image vivante, la personne même qui l'a inspirée ? Laissez donc son fiancé posséder et adorer sa beauté extérieure immortalisée dans la pierre. Il ne touchera sans doute jamais son âme, comme vous l'avez fait. Et personnellement, l'échange me paraît à votre avantage."

Le mot de la fin :

Deux époques, deux continents, deux femmes, deux destins, mais un seul lien les unis, les porte et les anime. La recherche de son identité profonde pour enfin devenir celle qui brille , celle qui inspire, celle que chacune d'entre nous porte au delà des apparences. Un très bon roman qui donne envie de connaitre le reste de la famille.

***

Commentaires

  1. Une saga familiale que j'ai énormément envie de découvrir tant elle a du succès.
    Merci beaucoup pour cette chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je voulais la découvrir et je ne suis pas déçue, le tome 2 et 3 attendent déjà dans ma PAL, je pense qu'ils sortiront du côté de Noel ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés