Brisée Tome 3 - Teri Terry

Auteur : Teri Terry
Éditions : France Loisirs
Genre : Dystopie
Date de publication originale : 2015
Pages : 385

 "- Kyla ? Tu as peur ?"

Synopsis :

Kyla a été effacée: son esprit a été réinitialisé par le gouvernement oppressif des Lorders. Quand des souvenirs interdits d’un passé violent commencent à refaire surface, les doutes aussi: est-ce qu’elle peut faire confiance aux gens à qui elle tient comme Ben? Aidée par des amis de la MIA, elle entre sous couverture pour découvrir son passé et échapper aux autorités qui la veulent morte. Mais la vérité que Kyla recherche désespérément est encore plus choquante que ce qu’elle avait imaginé.

Dans cette série :
J'ai terminé cette série, vous pouvez retrouver mes chroniques des tomes précédents en cliquant sur les couvertures.
https://exulire.blogspot.fr/2016/10/effacee-tome-1-teri-terry.html https://exulire.blogspot.fr/2016/10/fracturee-tome-2-teri-terry.html
Ce que j'en ai pensé :

C'est sous l'insistance de mon ami Marc à qui j'avais prêté cette trilogie que j'ai décidé de lire le troisième est dernier tome. Il souhaitait que l'on échange sur la fin de cette trilogie et surtout a su me convaincre que c'était le meilleur tome parmi les trois. Et comme à chaque fois, je suis faible et donc j'ai décidé de me lancer dans la dernière ligne droite de Kyla, Ondée, Lucy, bref on ne sait plus très bien. Heureusement pour moi, j'ai lu les tomes il n'y a pas très longtemps ce qui fait que je ne me suis pas perdue dans les personnages.

Ce que j'ai particulièrement bien aimé dans ce tome qui au final n'apporte pas grand chose à l'histoire, se sont les nouvelles technologies qui sont mises en avant : les trains qui ne circulent désormais que sous terre, les écrans directement affichés sur les vitre pour vous offrir les paysages que vous rêviez d'admirer. L'utilisation de lunettes capables de vous changer la couleur de vos yeux. Des chirurgies esthétiques qui peuvent vous métamorphoser. J'ai vraiment fait un saut dans le temps.

Malgré un début qui traine en longueur lorsque Kyla décide de retrouver sa famille biologique, la suite est un véritable plaisirs avec beaucoup de rebondissements et quelques twists auxquels je n'étais pas préparés. Tout s'enchaine pour nous proposer une explication à toutes les questions laissées en suspend lors des tomes précédents. C'est addictif, la fin de chaque chapitre laisse présager un retournement de situation dans le suivant, ce qui fait qu'il est difficile de décrocher.

Quand à la fin, elle a le mérite d'être une véritable fin, car je suis souvent déçue dans les trilogies jeunesses par sa rapidité, par son évanescence ou par son manque d'intérêt. Ici, tout ce termine, sur un nouveau départ, c'est la fin d'un monde vers la construction d'un meilleur, du moins je le souhaite pour nos personnages.

Je retiendrais donc de ce livre, que même si l'effacement est contestable à la limite du condamnable, il n'efface pas la vrai nature humaine, ce que l'on est au plus profond de nous même. Qu'ici le bien de triomphe pas forcément du mal, toute la complexité de cette trilogie est qu'elle n'est pas manichéenne. A chacun d'assumer son libre arbitre, de faire ses propres choix, d'assumer les conséquence de ses actes, que la vérité n'est pas toujours bonne à dire et que la recherche de son identité n'est pas facile, ni à faire, ni à accepter lorsque l'on connait la vérité.

Un dernier tome qui m'a terriblement plu, bien plus que les précédents, avec une dimension du complot surprenant. Je le conseille aux personnes qui aiment les dystopie capillotractée  (n'est-ce pas Kyla 😉).

Citations :

"Loi 29 article b du code de la jeunesse. "Tous les jeunes gens doivent habiter soit avec leur famille soit dans une structure approuvée par le gouvernement et sous sa supervision, jusqu'à l'âge de vingt et un ans", récite-t-elle d'une voix morne. Oh, bon sang ! Mais qu'Est-ce qu'ils croient ? On n'est plus des bébés."

"Personne ne va donc réagir ? Personne ne se plaint jamais, c'est ça, le vrai problème ! Si nous résistons, tous ensemble dans tout le pays, à chaque injustice, ce cauchemar finirait bien par s'arrêter !"

Ce qui me reste dans la tête :

Ce petit garçon qui joue à cache-cache dans le train.
L'orphelinat des robots.
le massacre vu du haut de la tour.
la voiture qui part et dont le conducteur a trahi et ne reviendra jamais.

Le mot de la fin :

ON finit cette trilogie par un très bon tome, qui donne dans de réponses qu'on en est presque étourdi. De nombreux rebondissements font imaginer l'inimaginable. Dommage pour les quelques longueurs du début. Une dystopie d'un autre change qui a tenu ses promesse sur la longueur.

***

Commentaires

  1. Cette trilogie pourrait me plaire je pense!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec du recul, je trouve qu'elle est assez innovante pour de la dystopie et c'est ce qui la rend agréable.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving