Ticket de caisse - Françoise Vielzeuf

Auteur : Françoise Vielzeuf
Éditions : Concours Kobo by Fnac
Genre : Thriller
Date de parution : 2016
Pages : 107

"Je suis médecin de campagne avec tout ce que cela comporte comme avantages et inconvénients."

Synopsis :
  Sarah, interne en médecine, emprunte à la médiathèque un roman d'un auteur qu'elle affectionne. Dans les pages de ce livre elle trouve un ticket de caisse au dos duquel est inscrit un numéro de téléphone portable. Curieuse de nature , la jeune femme appelle. Au bout du fil un homme lui répond. Ce qui aurait pu être une belle histoire d'amour va vite se transformer en un véritable cauchemar. Sarah n'aurait jamais dû appeler...

Ce que j'en ai pensé :

Un prologue comme j'en ai rarement lu, intense, où dès les premiers paragraphes, on retient son souffle, milles questions s'entrechoquent dans notre tête. Et après ...

Je n'aimerais pas être dans la tête de Françoise Vielzeuf. Quelle noirceur, quelle imagination, ou plus exactement elle a distillé dans son roman, les pires scènes des séries et des films policiers que l'on peut voir après 22h sur nos petits écrans. C'est glauque, noir, dérangeant mais elle oblige le lecteur à s'adonner au voyeurisme car on veut connaitre la vérité. On est emporté dans une spirale de l'horreur pour descendre en enfer. On lit le livre d'une seule traite en apnée.

Le croisement de narration est très bien exécuté relançant sans cesse l'intérêt du lecteur. Ainsi tout au long de son récit, Françoise Vielzeuf continue à mettre la pression, la tension reste à son maximum dans toutes les parties du livre. Ces phrases percutantes nous rendent mal à l'aise, spectateur du mal-être de Sarah : va-t-elle pouvoir enfin construire une nouvelle vie sans avoir peur de regarder au dessus de son épaule ?

Nous avons donc un thriller psychologique noir, porté brillamment par trois personnages au final aussi sombres les uns que les autres, la peur et le malaise les caractérisent. Et pour ne pas gâcher notre plaisir, la fin n'est pas expédiée et on a toutes les réponses à nos dernières questions.

Citations :

"Dire les choses, entrer dans les moindres détails, revivre ce passé, ne pas culpabiliser, voilà ce que je lui conseillais pour la conduire sur le chemin de la guérison mentale. Guérison sont je savais d'avance qu'elle porterait toujours en elle les stigmates du passé."

"Elle me demande de fermer les volets, de faire le noir total, sinon elle ne pourra pas continuer. Je me fais violence pour ne pas lui dire que je connais les moindres parties de son corps, que mes mains se sont attardées sur ses blessures, que mes yeux ont vu l'indicible, et aujourd'hui je suis prêt à entendre ce que je sais déjà. Cette descente aux enfers, je veux la faire avec elle, je veux vivre pour partager ses douleurs et ses meurtrissures mais Sarah n'en démord pas parce que cette obscurité lui servira de refuge."

Le mot de la fin :

Une tension continue sur toute la longueur du roman, un thriller noir aux personnages bien cadrés, une descente aux enfers. Prenez bien votre respiration avant de vous plonger dans ce texte vous ne respirez qu'une fois la dernière page tournée. Roman efficace mais des scènes détaillées qui m'ont légèrement refroidies.

***

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Bilan de l'année 2016

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016