Addict - Jeanne Ryan

Auteur : Jeanne Ryan
Éditions : Robert Laffont
Genre : Young-Adult
Date de publication originale : 2013
Pages : 344

  "Elle avait attendu trois jours, et le dimanche, à quatre heutres du matin, la rue en face de chez elle s'était finalement vidée de tous les Voyeurs."

Synopsis :

Un jeu sans règle ni pitié. Qu'êtes-vous prêt à perdre pour gagner ? Vee, dix-sept ans, est sous l'étroite surveillance de ses parents depuis qu'ils l'ont retrouvée quelques mois auparavant endormie au volant de la voiture familiale, dans le garage, moteur allumé. Elle a beau plaider l'accident et non la tentative de suicide, elle n'a pas le droit de sortir sauf pour jouer son rôle de maquilleuse-costumière dans la production théâtrale du lycée. Un soir, elle décide de relever l'un des défis proposés par ADDICT, jeu trash de télé réalité diffusé sur le Net qui promet des cadeaux somptueux contre des paris toujours plus pervers. Mais voilà qu'elle est sélectionnée, à sa grande surprise. Pour se sentir enfin vivante, Vee va alors accepter des défis de plus en plus malsains... Jusqu'à quelle dose d'adrénaline pourra-t-elle survivre ?

Ce que j'en ai pensé :

L'année passée, j'ai vu passé sur la blogo plusieurs fois ce roman sans vraiment m'y intéresser. Je pensais ce livre destiné à un public prépubère addict de la nouvelle technologie. N'ayant pas Facebook, Twitter, Snapchat, ne regardant pas mon ordinateur le we, en gros je suis hermétique à tous ces réseaux sociaux qui prennent énormément de temps, je me suis détournée de ce roman. Et puis j'ai passé l'âge de jouer à action ou vérité !!!

Mais voilà, je me suis retrouvée à regarder NERVE, le film dont est tiré ce roman, et là, je vous confesse mon gros coup de cœur pour ce film. J'ai aimé les personnages, les défis, l'ambiance, le suspens, la fin est bien trouvée. J'ai donc voulu lire le roman et mes pas m'ont dirigé vers ma librairie...

Mais voilà entre un film où on stresse, on frissonne, on palpite, on tombe amoureux des personnages (si si je vous assure) et le livre où on est en huis clos toute la seconde partie du livre sans réelle tension, il y a un monde.

Addict est un livre qui se lit rapidement mais qui n'apporte pas grand chose. Les différents personnages sont rapidement agaçants à tour de rôle, même si le contexte est bien posé au début du roman, j'ai trouvé que le rythme et l'inspiration de l'auteure s'essouffle rapidement. Quand au lien entre le prologue et le roman, je cherche encore l'explication.

J'ai trouvé l'histoire décousue, même si j'ai apprécié l'évolution du personnage de Vee sans y adhéré néanmoins. Je sais c'est paradoxal, mais cela est peut être du à mon état d'esprit actuel.

Si vous voulez un petit conseil, passez directement au film, bien mieux construit, plus original avec un fin complexe, étonnante comparée à celle du roman totalement insipide et dont j'ai déjà quasiment tout oubliée.



Attention, quand la fiction devient réalité :

Je voulais attiré votre attention sur le fait qu'il y a deux jours j'ai découvert des articles sur internet, et le rapprochement à ADDICT ou NERVE est indéniable. C'est effrayant, s'il vous plait, laisser cela dans le monde du virtuel .

Source : La dépêche le 10/03/2017

«Blue Whale» : le nouveau défi morbide des adolescents

Venu de Russie, le «Blue Whale Challenge» est le nouveau jeu en vogue chez les adolescents. Sous forme de défis, il pousse les jeunes à réaliser des jeux morbides les incitant parfois jusqu'au suicide.
Se scarifier les mains, s'entailler les lèvres, monter sur un toit… La liste des «épreuves» qui compose le Blue Whale challenge est pour le moins effrayante. D'autant plus qu'elle suscite un engouement particulier auprès des adolescents. En Russie, une centaine d'entre eux ont déjà trouvé la mort en réalisant les différentes étapes de ce défi… L'arrivée de cette mode en France inquiète les autorités.

Une liste de défis dangereux

Ce phénomène grandissant, depuis deux ans, trouve son origine en Russie sur le réseau social VKtontakte, l'équivalent russe de Facebook. Une fois inscrit, le jeune y reçoit une liste de 50 défis malsains à réaliser chaque jour. Il doit ensuite attester de ses «exploits» en envoyant des photos qu'un parrain virtuel valide. Soumis à la pression de la communauté, il est alors pris dans un engrenage infernal.
«Dessine une baleine et écris Whale sur une feuille», «Écris sur ton mur (Facebook) I'm Whale (je suis une baleine)», «Regarder des vidéos effrayantes au milieu de la nuit» : si les premières étapes semblent anodines, la suite est beaucoup plus pernicieuse. «Scarifie-toi la main sur toute la longueur, trois fois», «coupe-toi les lèvres», «s'asseoir sur le bord d'un toit, les jambes dans le vide», incite ainsi le challenge dont la dangerosité augmente au fil des jours jusqu'au 50e et dernier jour : «saute du toit ou pends-toi». Une invitation au suicide qui a déjà fait des ravages au-delà de l'Oural où, selon le média russe Novaya Gazeta, 130 jeunes se seraient donné la mort ces six derniers mois. Le nom du jeu «Blue Whale»- baleine bleue- fait d'ailleurs référence à cet ultime commandement, ces cétacés étant réputés pour s'échouer volontairement sur les plages pour mourir.

La police nationale réagit

En France, le terme «Blue Whale challenge» s'est répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, devenant l'un des sujets les plus débattus en ce début de semaine sur Twitter. Plusieurs jeunes ont consacré une vidéo au phénomène sur Youtube, pour mettre en garde leurs fans et abonnés contre ce jeu cruel. Leurs vidéos comptent déjà plusieurs milliers de vues. Une démarche qu'a également accomplie l'association Prévention Suicide. De son côté, la police nationale a publié lundi un message sur Twitter pour rappeler que «la provocation au suicide est punie par la loi». Elle est passible de 5 ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende. Gageons que nos ados soit un peu plus raisonnables que leurs homologues Russes...

Le mot de la fin :

Un roman qui n'apporte pas grand chose, la visionnage du film est suffisant et surtout beaucoup plus original ...

***


Commentaires

  1. Je suis comme toi, le film a été une excellente surprise. J'avais envie de découvrir les roman, mais je vais passer mon tour, car clairement, je pense, d'après ce que tu en dis, que je vais être déçue.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai oublié: très intéressant ce que tu mets sur ce phénomène venu de Russie. Mais ça fait peur quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouvais ça important d'en parler surtout que je suis tombée sur cet article par hasard.

      Supprimer
  3. J'ai vu le film que j'ai trouvé très bien, et honnêtement je n'ai pas du tout envie de lire le livre suite à ça! ^^ Moi aussi je suis tombée amoureuse! :D

    Et sinon, pour le Blue Whale, mon mari m'en avait vite fait parlé ce week-end, mais je n'avais pas réalisé que c'était à ce point-là. Quand on voit des films comme Nerve, on se dit que l'auteur/le réalisateur a l'esprit bien tordu, que personne ne ferait ça... Et pourtant... C'est fou de voir jusqu'où la manipulation et la bêtise humaine peuvent mener!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis entièrement d'accord avec ton commentaire, je trouve ça terrifiant.

      Supprimer
  4. Ton avis me conforte dans mon opinion à ce sujet. j'ai vu le film l'été dernier, je l'ai adoré, je l'ai trouvé hyper bien fait, bien rythmé, bref, j'avais beaucoup aimé. Mais à aucun moment je ne me suis sentie vraiment tentée de lire le roman, pour moi, cette histoire fait partie de celles qui ont plus leur place au cinéma que dans un roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en préparant mon swap avec Xiouxiou que je suis tombée par hasard sur le livre. Comme je venais tout juste de voir le film, ça me faisait très envie de retrouver les personnages que je venais d'adorer, mais ce fut pas complément un flop mais pas loin.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Bilan de l'année 2016

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016