Traqué, tome 2 : Liberez le prédateur qui est en vous - Andrew Fukuda

Auteur : Andrew Fukuda
Éditions : Michel Lafon
Genre : Dystopie
Date de publication originale : 2013
Pages : 366

      "Nous pensions nous être enfin débarrassés d'eux, mais nous nous trompions."

Synopsis :
Les humains ont été décimés, traqués par une nouvelle race qui les considère comme un mets délicat. Gene est l'un des derniers rescapés. Pour survivre, il n'a qu'une solution : se faire passer pour l'un de ses prédateurs. Gene et Sissy font partie des rares humains qui ont échappé à la mort. Suivant les indications du Scientifique, qui les ont déjà sauvés plus d'une fois, ils parviennent à rejoindre la Mission, une colonie humaine qui a elle aussi miraculeusement survécu, cachée dans les montagnes. Mais le garçon se pardonnera-t-il d'avoir abandonné Ashley June, son premier amour et sa prédatrice ? Alors qu'il vit pour la première fois parmi ses semblables, Gene se croit assez en sécurité pour retrouver la trace du Scientifique, qui aurait des explications sur la disparition de l'humanité et l'émergence de la nouvelle race. Mais parfois, l'ennemi n'est pas celui qu'on croit, et l'adolescent va vite réaliser que l'apparente tranquillité de la colonie cache un bien sombre secret...

Dans cette série :
Seul le tome 1 a été chroniqué, cliquer sur la couverture pour découvrir ma chronique
https://exulire.blogspot.fr/2017/04/traque-tome-1-cessez-detre-la-proie.html

Ce que j'en ai pensé :

Quel bonheur d'enchainer le second tome de cette trilogie. Tout autant addictif que le premier, nous continuons à découvrir des personnages forts, courageux, émouvants et attachants. Gene, Sisi, Epap, Jacob, David, Ben, nous entrainent à leur suite vers de nouveaux lieux, de nouveaux personnages, de nouvelles aventures. Et que de rebondissements, ils courent, doutent, s'interrogent, s'aiment et se déchirent, se réconcilient. Tellement soudés, tellement humains, tellement entier dans la splendeur de leur jeunesse.

A travers ce second tome, nous découvrons une partie de la vérité, qui sont les autres. Maintenant nous pouvons les nommer par leur véritable désignation : les crépusculaires. Ils sont toujours aussi dangereux, leurs craquements d'os, leurs cris, leurs regards sont si bien décrits par Andrew Fukuda qu'ils seraient presque réels derrières nos paupières. Quelles angoisses, j'ai ressenti en lisant ce roman.

Et lorsque l'on pense qu'enfin le danger est écarté, protégé par la mission, de nouvelles questions apparaissent et l'angoisse continue d'une manière différente. Andrew Fukuda est un expert dans le domaine du suspens. Aucun temps mort et au contraire, il nous propose une course-poursuite contre le temps avec encore plus de mordant.

La fin du second tome ne peut conduire qu'à la lecture du suivant. Je me suis tellement attachée aux personnages que de perdre le temps d'écrire cet article, ils me manquent déjà. C'est rare qu'un roman me procure autant d'émotions et d'obsession. Mes dernières questions trouveront-elles réponses dans le prochain, j'y retourne tout de suite ...

Citations :

"Dans la pénombre, nous entrelaçons nos doigts et serrons à nous en faire mal. C'est ce contact entre deux êtres de sang chaud qui nous rend si parfaitement humain."

"-C'est ça, ce que vous voulez ? Etre chassés, traqués ? Rester des proies toute votre vie ? Naître proies, mourir proies, dis-je en les considérant tour à tour Vous avez une chance de changer de condition. D'échapper à tout ceci. Pourtant, vous décidez d'y replonger, tel un animal en fuite retournant droit dans sa cage."

"Et comme pour accueillir officiellement l'obscurité, une succession de cris résonnent à flanc de montagne. Ils sont plus forts, désormais, grincent contre les carreaux tels des ongles sur une couche de glace. J'entends de légers craquements, comme des cure-dents que l'on brise. Il me faut une bonne minute pour comprendre qu'il s'agit là d'arbres abattus, de troncs pulvérisés par le raz de marée de crépusculaires. Les odeurs homifères flottant dans les montagnes les rendent frénétiques."

Le mot de la fin :

Un tome particulièrement stressant et dont j'ai apprécié le contenu, des réponses aux questions posées dans le premier, et de nouvelles pour préparer la suite. Andrew Fukuda s'impose comme maitre dans le suspens et nous propose un tome vertigineux, vite la suite car c'est de nouveau un coup de cœur.

***

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Vol de nuit - Antoine de Saint-Exupery

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016