U4 : Koridwen - Yves Grevet

Auteur : Yves Grevet
Edition : Nathan
Genre : Science-fiction
Sortie : 2015
Pages : 374
"Cela fait dix jours que le filovirus U4 (pour  "Utrecht", la ville des Pays-Bas où il est apparu, et "4e" génération) accomplit ses ravages. [...]
Comme tous les autres jours, je me suis levée tôt pour nourrir les bêtes."

Synopsis :
 Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Koridwen a survécu à tous les habitants de son hameau de Bretagne. Avec l'aide d'Yffig, elle les a inhumés les uns après les autres, puis le vieil homme est lui aussi décédé. Le jour de ses 15 ans, suivant les dernières volontés de sa mère, la jeune fille ouvre une enveloppe laissée par sa grand-mère. Dans ce courrier, il est question d'un long voyage et de mondes parallèles.

U4 : Yannis
U4 : Stéphane

Ce que j'en ai pensé :

J'ai lu mon premier U4 en octobre 2015 et il s'agissait de Jules que j'avais particulièrement apprécié. J'ai laissé passé du temps avant de replonger dans cette aventure et d'avoir une vision féminine. J'ai donc choisi Koridwen dont les avis étaient plutôt dithyrambiques, mais malheureusement pour moi, je ne suis pas de cet avis.

Tout d'abord, je n'ai pas du tout accroché au style de Yves Grevet, que j'ai trouvé froid et impersonnel. J'avais l'impression de lire un périodique. Pas ou très peu de descriptions, des actions sans intensité, mon électrocardiogramme est resté plus que plat. J'ai mis du temps à terminer ce roman, je voulais cependant connaitre ce qui était arrivé à ce personnage qui me semblait haut en couleur lors ma précédente lecture et via le regard de Jules.

Je n'ai pas accroché avec ce personnage qui m'est apparu vide de toutes émotions : elle m'a laissé comme impression d'un personnage froid, insensible, égoïste et complétement à côté de la plaque. Même ses rencontres et ses aventures sans lendemain sont inintéressantes.

Quand à la fin, j'ai été plutôt déçue de la tournure qu'elle a pris, je ne m'attendais pas à ça pourtant c'est surement ce que j'aurai voulu lire avec Jules, ce qui est assez déroutant je vous en conviens. Mais est-ce que j'ai mis trop de temps entre les romans, c'est possible. Est-ce que j'ai l'envie de découvrir les aventures des autres personnages, je ne le pense pas, mais qui c'est, on ne sait jamais.

Citations :

"Ma grand-mère m'a toujours enseigné que la vie était précieuse, celle des hommes comme celle des animaux ou même des plantes. On ne peut s'autoriser à la supprimer qu'en cas de nécessité absolue. Elle disait que nous étions des cellules vivantes d'un grand organisme qu'on appelle la Terre, qu'on y jouait tous notre rôle."

"Il est venu en aide à un inconnu sans penser aux conséquences. Est-ce cela le courage ?"

Le mot de la fin :

Un ouvrage qui a été pour moi une vrai déception de part sa forme et son fond. Je suis finalement bien contente de ne pas avoir découvert U4 à travers ce livre, et je reste sur mon sentiment positif de Jules.

***

Commentaires

  1. Et moi qui me disait que si un jour je devais commencer les U4 ce serait avec ce personnage, tu m'as un peu refroidie :p

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving