D'un silence à l'autre - Micheline Duff

Auteur : Micheline Duff
Edition : France Loisirs
Genre : Littérature de terroir
Sortie : 2011
Pages : 937

Lecture abandonnée - 260 pages lues

Synopsis :
Dans le Québec des années 30, deux sœurs, Florence et Andréanne, vont se partager les faveurs du même homme, avant qu’un terrible secret ne les éloigne l’une de l’autre. Quatre générations vont porter le poids de leurs silences, de leurs non-dits... Sauront-elles se retrouver ? Le pardon aura-t-il une place dans cette famille déchirée ?




Ce que j'en ai pensé :

Voici un livre qui trainait dans ma PAL depuis quelques années et j'étais enfin motivée à le lire. sa couverture était magnifique et tout à fait dans le thème du challenge des couleurs de l'automne. CE livre est en fait la compilations d'une trilogie.
Nous découvrons la vie de deux jeunes femmes Florence, 17 ans et Andréanne 16 ans, qui vont très rapidement tomber enceinte de deux hommes différents. La première décide de garder l'enfant même si le géniteur décide de la quitter et en fait part au reste de sa famille : quel déshonneur, quant à la seconde elle préfère l'avortement totalement illégal à cette époque, sans jamais en parler.  Ce sera le premier silence avant une très longue liste.
Au final, l'amoureux de Florence décide de revenir à ses pénates, implore le pardon de sa bien aimée, l'épouse : le déshonneur est sauf et renie de tout son être, l'enfant qui grandit dans le ventre de sa jeune épouse. Ce jeune homme d'une très grande beauté, n'est finalement qu'un bon à rien, qui va sombrer dans l'alcoolisme et le chômage, car fainéant il l'est, pas motivé aussi, mais trousser des jupons c'est bien plus drôle. En plus, de ces relations adultères, il mettra enceinte 3 fois de plus Florence qui aura pour finir des jumeaux. Florence, qui ne souhaite dire à sa famille, que son pochetron de mari est pour elle plus un fardeau qu'autre chose, feint de vivre dans le bonheur : nouveau silence de la longue liste.
Quand à Andréanne, après son avortement, comme si cela ne lui suffisait pas, décide de profiter des hommes riches, pour monter dans l'échelle sociale, afin de ne plus subir la misère de sa famille : nouveau silence. Puis un soir, voit arriver son beau-frère et ils profitent d'une partie de jambe en l'air alors que sa pauvre sœur essaye de tenir sa maisonnette. Mais voilà, notre chère Andréanne tombe enceinte du mari de sa sœur : nouveau silence. Epouse un homme qui tombe à pic, et ne révèle le secret à personne.
Attention, si vous voulez savoir pourquoi j'ai arrêté ma lecture, voici les raisons, mais elles contiennent de nombreux spoilers.
Revenons donc à Florence, qui déprime dans sa maison décrépie, sans un sou avec un fils ainé difficile par manque de considération paternelle, et encore enceinte et va se réfugier dans les bras de son docteur favori. Là va éclore un amour réciproque mais impossible, mais pas de quoi s'enthousiasmer pour des scènes d'amour passionnel, car leur amour reste complètement platonique : nouveau silence.
Après toutes ces histoires de famille qui se lisent très bien, malgré le manque évident de communication entre ses membres, nous voyons évoluer les enfants qui grandissent à leur tour pour avoir leur propre vie, et là, le roman prend une toute autre tournure : Florence, soupçonne et ensuite voit des gestes pédophiles entre son fils ainé et le tout jeune fils de sa sœur (qui si vous m'avez suivi, est son demi-frère) et là encore GROS SILENCE. Mais moi je ne peux pas garder le silence, le comportement de Florence est irréel, elle sombre dans la dépression, ne veut pas évoquer les faits, se persuade qu'elle a rêvé, s'obstine à croire que son fils ne voit pas son jeune cousin, se fait hospitaliser et ne fait rien. Et ça dure, ça dure. Arrivée à 100 pages de la fin du premier tome, moi qui croyais qu'enfin Florence allait se réveiller et elle le fait à peine avec son propre frère, je ne me sentais pas du tout en phase avec nos personnages. J'ai essayé de lire le début du second tome, et le sujet de la pédophilie est toujours de mise.
J'ai donc volontairement arrêté ma lecture, non pas que le style me déplaisait, mais parce que je n'aimais pas la tournure de ce roman, et que je commençais à me sentir mal à l'aise.
Pourtant, la structure du livre était bien pensée et originale, puisque nous suivions principalement l'histoire de Florence avec une narration classique, alors qu'étaient intercalés des extraits du journal intime d'Andréanne. Dommage, mais je n'ai pas adhéré.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving