Elucubration d'une jeune femme dérangée #1

Je vous présente ce nouveau rendez-vous très particulier. J'ai été contacté par "L" qui souhaite garder l'anonymat, afin que je diffuse ses textes car "L" n'a pas le courage de le faire pour le moment. Durant nos conversations, je n'ai pas réussi à savoir grand chose sur "L", ni son âge, ni sa situation. J'ai donc respecté son désir et me suis plongée dans ces textes, ces réflexions, parfois lumineux, parfois sombres. J'ai été transportée dans un monde qui m'a fait oublié le mien quelques instants.

J'espère que ces textes vous toucheront autant qu'ils m'ont touchés, j'espère que vous l'encouragerez à poursuivre, c'est ce que je m'évertue à faire, mais je crois qu'il est maintenant temps que d'autres personnes fassent avancer "L". N'hésiter pas à laisser des commentaires que je lui transmettrais.

Il n'est jamais facile de se lancer, alors j'ai choisi un premier texte sombre pour vous montrer, je l'espère son potentiel ou pas, à vous de me le dire ... J'espère que vous verrez cette lumière que j'ai vu en lisant ce court texte, et j'espère que j'aurai le plaisir de vous en présenter d'autres après ce premier essai ...


Réveille toi, ouvre les yeux ...

Trou béant dans ma poitrine, air pur qui pénètre en moi, en chaque partie de moi. Cet air qui se fraie un chemin comme il peut vers sa destination finale, tout au plus profond de moi. Toi qui regarde le spectacle de mon corps tombé sur ce sol glacé, aide-moi. Aide-moi à voir, à sentir, à ressentir, à me battre, à m'éveiller encore une fois à la vie. Je sens que je me rétracte, que je ne pourrais jamais plus grandir, que j'ai encore tellement de chose à apprendre, tellement d'épreuves à traverser, tellement de personnes à connaître. J'étouffe, je sanglote, je saigne, j'ai si froid. Tends tes doigts, envoie moi un signe, je te vois à travers mes paupières closes, je sais que tu regrettes, je sais que tu m'as fait du mal mais je te pardonne, je te pardonnerais toujours tout, si tu me donnes tout. SILENCE.

Je cherche en moi, mon cœur, mes poumons, ma bouche, mes yeux, mon sexe, et en chacun de ces organes, je cherche encore à ressentir, à espérer, à comprendre comment ils font pour fonctionner, je vais les disséquer pour les connaître, pour enlever ma souffrance et me sentir libéré. SILENCE.

REGARDE MOI, je ne souffre pas, j'ai seulement froid... et tu ne me vois pas, alors que je ne vois que toi, toi mon infini, mon éternel, mon mensonge, je serai à jamais ton lien dans ce monde, je viendrai en toi, je m'engouffrerai au plus profond de toi lorsque je ne serai plus en moi. SILENCE

J'entends... J'entends ton souffle et je le respire, ton air me pénètre, ton air m'éveille, m'aide, m'envole, je te respire, je te choisis, je suis toi et tu es en moi. Inconfortable fusion de deux airs viciés qui se mélangent et caressent mon larynx. J'expulse ce qui me reste et toi, tu m'insuffles pour que je reste. SILENCE

J'ouvre les yeux... Je ne te vois plus et autour de moi ... SILENCE

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving