AFTER Saison 1 - Anna Todd

Auteur : Anna Todd
Edition : Hugo & Cie
Genre : Erotique
Pages : 594

Ma note : 18/20

"L'entrée à l'université est un moment crucial, essentiel à la construction d'une personnalité et déterminant pour son avenir"

Synopsis :

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s'installer dans son dortoir d'étudiante qu'elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p... d'accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu'elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester... Ce qu'elle fait jusqu'au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d'Hardin l'attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu'alors inconnue. Il lui dit qu'elle est belle, qu'il n'est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d'Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d'efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu'Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que... ce ne soit ça l'amour ?

Ce que j'en ai pensé :

Attention ce livre n'est pas à mettre dans toutes les mains et en particulier des plus jeunes, je tiens à attiré l'attention que ce livre est considéré comme de la romance mais en fait c'est de l'érotisme limite pornographique : je déconseille fortement ce livre aux adolescents de moins de 16 ans. Et pour celles ou ceux qui n'ont jamais eu de relations sexuelles, cette œuvre ne doit pas être pris au pied de la lettre , dans un couple il n'y a pas de tabous ou d'interdits du moment que chacun est d'accord avec les attentes de l'autre, vous avez le droit de dire oui ou de dire non, attention je ne pense pas que tous les garçons sont aussi patients et gentils qu'Hardin. Je n'ai pas vu beaucoup d'alerte dans les différents blogs que j'ai suivi sur ce livre il était très important pour moi de faire ce préliminaire.

Ceci fait, je n'ai qu'un mot à dire Waouh ! voici bien longtemps que je n'avais pas lu une romance aussi haute en couleur.
Je passerai rapidement sur l'aspect érotique ou devrais-je dire pornographique même si cela représente presque 50% du tome, pour les non initiés à ce genre de littérature, vous pouvez, peut-être, être surpris par certaines scènes où notre imagination n'est pas laissé libre-court où chaque scène de plaisir est décrite dans les moindres détails (je me sens vieux jeu en écrivant ces mots !)
Je repense à moi, au même âge que Tessa, notre principale protagoniste. Si j'avais lu ce livre à cet âge, je pense que j'en aurai appris bien plus sur l'anatomie féminine et sur quelques pratiques. C'est pour cette raison que je le conseille aux filles et aux jeunes hommes à partir de 16 ans. Je sais bien que certaines d'entre nous perdent leur virginité à 14 ans, mais ce n'est pas tout de même la majorité.
Je conseille également ce livre aux jeunes hommes : comprendront-ils enfin la psychologie féminine d'une adolescente qui se bat entre sa raison et son attirance physique ?
En effet, ce livre parle d'une jeune fille de 18 ans, Theresa, qui se fait appelée Tessa et qui entre à l'Université. Elle quitte donc sa mère (le père ivrogne a abandonné sa famille il y a quelques années) et son petit copain Noah avec qui elle était depuis sa plus tendre enfance et dont leur sentiments ont évolué à mesure qu'ils grandissaient mais dont la relation très chaste, leur convenait. Mais dès le premier jour à la résidence universitaire, elle rencontre Hardin, jeune homme un peu plus âgé qu'elle (même s'ils partagent des cours en communs) qui l'attire désespérément tel un aimant. C'est plus fort qu'elle, elle n'arrive pas à se l'enlever de la tête,  et comme le dirait ma chère et tendre mère : "elle l'a dans la peau et on ne peut rien y faire".
J'ai été réellement surprise par l'écriture d'Anna Todd et en particulier lorsqu'elle écrit les sentiments de Tessa, les dilemmes qu'elle ressent, l'attirance au delà du raisonnable. Il y a beaucoup de violence non pas physique mais psychologique. Anna Todd a réussi l'exploit de mettre des mots tellement vrais sur des émotions tellement compliquées à décrire et à comprendre.
Je ne sais pas si cet auteur s'est inspiré de faits réels mais si ce n'est pas le cas, je lui tire mon chapeau, d'avoir fait cette analyse.

Petit bonus :

A ne surtout pas lire pour les personnes n'ayant pas lu le livre. Aller OUST, passer votre chemin.
Tout d'abord, je souhaitais laisser un message personnel à Vicky : "mais comment as-tu osé me parler de la fin, c'est honteux, c'est inadmissible, je te déteste (bon d'accord je t'aime encore ;))
bon pour celles et ceux qui ont lu le roman, nous savons tous qu'il s'agissait d'un pari totalement cruel. J'entends encore celles qui crient au scandale, à ce que Hardin a été odieux et je ne peux pas dire le contraire, mais après avoir passé le cap de la consternation, j'ai essayé de prendre du recul et je pense sincèrement que Hardin était écartelé entre ses nouveaux sentiments d'amour qu'il a peur de perdre à chaque instant et que ça lui fasse mal et la stabilité d'un groupe d'amis, la sécurité de ces potes qui sont presque sa vrai famille. Je n'accepte pas ce qu'il a fait mais je peux à la rigueur concevoir qu'il était finalement faible devant la pression du groupe. Je vous demanderai, si vous souhaitez réagir à ce bonus de mettre SPOILER avant votre commentaire. Merci d'avance.

Ce qui me reste dans la tête :

Le pauvre Noah, qui n'a rien vu venir et qui a attendu toute une nuit Tessa dans sa chambre. Il n'avait rien demandé à personne.
La mère hystérique de Tessa qui ne veut voir sa fille que comme une jeune fille innocente et souhaite toujours avoir le dernier mot, nos enfants ne sont pas toujours comme nous aurions souhaité les voir.
Le père et surtout la belle-mère d'Hardin, leur prévenance, leur attention, leur espoir, j'ai beaucoup apprécié ce couple.

Citations :

"Je savais que cette rencontre finirait mal, mais je ne m'attendais pas quand même à ça. D'un côté, je suis trop fière de moi de lui avoir tenu tête, mais de l'autre je me sens terriblement coupable pour ce que j'ai dit à propos de mon père. Je sais bien que ce n'était pas de sa faute à elle qu'il est parti et qu'elle est terriblement seule depuis ces huit dernières années. Elle n'a eu aucun homme après lui, elle a passé tout son temps à s'occuper de moi, me modelant pour faire de moi la femme qu'elle voulait que je sois. Elle voulait que je sois à son image, mais ça ne marche pas avec moi. Je la respecte et je sais qu'elle a travaillé dur, mais je dois tracer mon propre chemin, il faudra bien qu'elle comprenne, qu'elle ne peut pas réparer ses erreurs à travers moi. De toute façon, je fais moi-même bien trop d'erreurs pour que ça marche."

"-tu ne vas quand même pas partager ta chambre avec une fille qui laisse entrer des garçons comme ça... des punks, en plus."

"-avec toi... j'ai envie... de devenir quelqu'un de bien, pour toi... Je veux être quelqu'un de bien pour toi, Tess."

"Je suis un insecte attiré par sa flemme et il n'hésite jamais à me bruler les ailes. Ces illusions étaient aussi stupides et naïves l'une que l'autre. J'ai tout faux depuis que je connais Hardin."

"Une petite voix que je n'écoute pas me dit : si tu tiens tant à ce que Noah te pardonne, c'est parce que tu as peur de te retrouver complétement seule, alors que tu es en train de tout faire pour plaire à Hardin."


Le mot de la fin :

J'ai adoré ce premier tome (même si de nombreuses scènes de sexe auraient mérité d'être coupées) et je peux comprendre que d'autres détestent tellement les émotions passées par ces mots sont sans filtre.

1- After saison 1
***


Un livre dont le titre tient en un seul mot

Commentaires

  1. Je n'ai aps su quoi penser de cette lecture. Exaspérante parfois, malsaine aussi, qui me donnait l'impression de tomber dans une sorte de voyeurisme, mais addictive aussi, et que je n'ai pas pu lâcher.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Bilan de l'année 2016

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016