Je voyage seule - Samuel Bjork

Auteur : Samuel Bjork
Edition : France Loisirs
Genre : thriller
Sortie : 2015
Pages : 601

Ma note : 19/20

"Le 28 aout 2006, une petite fille vit le jour à l'hôpital Ringerike de Honfoss."


Synopsis :

Elles n'avaient que 6 ans ...
En pleine forêt norvégienne, une enfant est retrouvée pendue à un arbre. Sur son dos, un cartable d'écolière; autour de son cou, une pochette d'une compagnie aérienne avec ces mots : "Je voyage seule".
L'inspecteur Holger Munch, chargé de l'enquête, fait appel à son ancienne coéquipière Mia Kruger, jeune policière de génie. Quand Mia découvre le chiffre 1 inscrit sur un doigt de la victime, la tension monte d'un cran : il y aura d'autres meurtres identiques, assure-t-elle. La suite lui donne raison... Jusqu'où ira le tueur ? Comment arrêter le massacre ? Une enquête terrifiante, qui frappera les deux policiers plus intimement qu'ils ne le croient...

Ce que j'en ai pensé :

Me voici plongée pour la première fois dans un thriller scandinave. Mes proches me parlent souvent de ce genre très caractéristique mais je n'avais jamais ressentie l'envie d'en lire.
Et puis cette fois, juste un regard posé sur cette magnifique couverture et j'ai su que je ne pouvais pas ne pas le prendre. Pour le moment, ce livre est en exclusivité chez France Loisirs, j'espère qu'il sera bientôt repris par une autre édition, car c'est un petit bijou, pour qu'un maximum de personnes puissent le lire.
Aussitôt commencé, aussitôt terminé. J'ai été complétement happée par les pages et mes yeux ne voulaient définitivement pas se fermer.
Holger Munch, inspecteur, divorcé, père et grand-père, rétrogradé dans sa fonction de policier pour avoir couvert sa coéquipière, il est en charge d'une nouvelle enquête. Fumeur compulsif, ne buvant jamais d'alcool, il va avoir la possibilité de recréer une équipe avec les meilleurs. Vous connaissez NCIS, Bones, les Experts, Missions Impossible, et bien c'est un mélange de tout ça mais en beaucoup mieux et beaucoup plus crédible en mon sens.
Et puis il y a Mia Kruger, l'ancienne coéquipière de Munch, policière au détecteur d'indices infaillible, compétemment anéantie par la mort de sa sœur jumelle, droguée aux anxiolytiques et antidépresseurs qu'elle fait passer avec n'importe quel alcool qu'elle déniche, programmant sa mort pour rejoindre sa moitié.
Mais voilà Munch vient la chercher pour cette enquête si peu ordinaire. Le duo est reformé et ça marche.
Quand au déroulement de l'histoire, elle commence doucement, où chaque pierre est solidement ancrée pour s'assurer une base très solide pour vite que la structure de l'histoire s'envole.
De nombreux personnages qui ont chacun son propre chapitre apparaissent au cours de la lecture. On ne comprend pas très bien ce qu'ils font là, mais on garde dans un coin de notre esprit ce qu'ils ont fait, ou vu, ou entendu et tels les pièces d'un immense puzzle tout s'emboite.
Seul petit reproche, j'ai trouvé la fin un peu trop rapide à mon gout, mais qui tient tout de même la route et c'est le principal.
Un vrai coup de cœur.

Citations :

"Le cœur de Lukas bondit dans sa poitrine. elle n'a pas les deux yeux de la même couleur. L'un est marron et l'autre bleu. Lukas n'avait jamais vu une chose pareille. Il demeura figé sur le parking, l'enveloppe toujours dans sa main tendue, incapable de prononcer un seul mot - et pour la première fois depuis ce qui lui paraissait une éternité, il sentit une sorte de peur l'envahir, il sentit les gouttes d'un liquide sombre couler dans son sang pourtant si lumineux.
La dame au regard bicolore remonta sa vitre, regagna à petite vitesse la route de Maridalsvein et disparut aussi vite qu'elle était apparue."

"Je m'appelle Tobias. Tu habite ici ? Pourquoi tu n'as pas le droit de parler ? [...]
J'habite ici. domus lucis. Je ne veux pas te dire pourquoi (pas le droit de parler) [...]
J'habite dans la foret. A côté d'ici. On est voisins. Puis il ajouta : ça veut dire quoi, domus lucis ? [...]
Domus lucis = la maison de la lumière. C'est vraiment très gentil de m'aider. Merci [...]
Tu as besoin d'aide ?"

"Personne ne peut te faire du mal si tu ne le permets pas à tes assaillants. Tu dois toujours faire faire ce que tu penses être capable de faire. Le chagrin est une plante qui ne peut vivre sans eau, tu décides toi-même si tu désires mourir ou pas. "

"La clé du bonheur se trouve dans tes propres mains, il s'agit uniquement pour toi de la voir"

Les images qui me reste dans la têtes :

Mia assise sur le ponton de son île, une bouteille d'alcool à la main regardant le fjord au lever du soleil.
Tobias, près de la clôture à observer les gens de l'autre côté du grillage.
Ces petites filles pendues qui ressemblent à des poupées.

Le mot de la fin :

Une couverture magnifique, une très bonne découverte et un vrai coup de cœur, même si le début peut sembler un peu long il est pourtant nécessaire pour mettre en place tous les éléments. Un retournement de situation à la fin que je n'avais pas anticipé. Je le recommande.

Je voyage seule

***
Un livre que tu as choisi uniquement pour sa couverture
Norvège
Un thriller

Commentaires

  1. Ma mère a acheté ce livre et j'hésitais à lui emprunter. Je vais le faire dès demain. J'adore la couverture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à me faire un retour de ta lecture ;)

      Supprimer
  2. Déjà juste la couverture me donne envie, après le fait que ce soit un thriller confirme cette envie... =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut, il ne faut pas trop le dire mais je l'ai acheté uniquement que pour sa couverture ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Vol de nuit - Antoine de Saint-Exupery

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016