Les visages - Jesse Kellerman

Catégorie : Thriller

Le mot de l'éditeur :
Lorsqu’Ethan Muller, propriétaire d’une galerie, met la main sur une série de dessins d’une qualité exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des marchands d’art. Leur mystérieux auteur, Victor Cracke, a disparu corps et âme après avoir vécu reclus près de quarante ans dans un appartement miteux de New York. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bientôt virer à l’obsession.

Ce que j'en ai pensé :
J'ai entendu parlé de ce livre lors d'un voyage à destination d'une île paradisiaque dans l'océan indien : destination Zanzibar. Un couple avec qui nous avons sympathisé mon mari et moi, nous parle d'un livre a destin tragique : il s'agit des Visages. Je cite "Ce livre et vraiment génial, l'histoire est super originale, il me fait peur mais je ne peux pour le moment pas savoir la suite " et pour cause ce livre entre les mains de ce couple a décidé de ne plus le rester. Explications : je cite "Lorsque je suis monté dans l'avion, le livre m'a échappé des main et est tombé pile entre l'escalier et l'avion, j'ai du faire demi-tour malgré l'air courroucé de l'hôtesse de l'air, descendre sur le tarmac et remonté dans l'avion ressentant une grande honte. Et puis lorsque nous sommes arrivés, le livre a du encore s'échapper car je ne l'ai plus, je pense qu'il est resté dans l'avion."
Après un résumé rapide du livre, je me dis qu'il faut absolument que je le lise. De plus je rappelle pour ceux qui me suivent que j'ai offert la collection des livres ayant reçu le prix des lectrices de Elle à ma mère et celui-ci en fait partie : prix policier de l'année 2010.

Après lecture de ce roman, je pense que le destin tragique du livre de ce couple sympathique devait être signe de non lecture que je n'ai pas su écouter malheureusement pour moi.
Pour faire très simple le mieux est de citer le livre chapitre 22 (soit l'avant dernier chapitre) :
"Ceux d'entre vous qui attendaient une fin spectaculaire risquent d'être déçus" : ça c'est sur
"Vous n'avez pas tenu jusqu'ici sans être en droit d'aspirer une forme et une autre de bouquet final" : j'ai tenu malgré un livre sans grande vitesse, dans les 200 premières pages au moins 120 sont inutiles, seules les interludes sont intéressantes (portrait généalogique de la famille Muller)
"Au fond, même si je fais de mon mieux pour vous tenir en haleine" : Ah ça , je me le demande, un sujet qui aurait pu être un petit bijou qui finalement est un caillou sans valeur, qui tombe, tombe, tombe vers les ténèbres d'un lac sans fond et sans matière.
Seul bémol, heureusement que les 200 dernières pages donnent un sens aux 200 premières mais comme vous l'avez compris, si vous voulez de l'intrigue, de l'action, du sang, de la souffrance, du suspense, un vrai bon thriller, passez votre chemin.








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving