AFTER Saison 5 - Anna Todd

Auteur : Anna Todd
Éditions : Hugo & Cie
Genre : Erotique
Date de parution : 2015
Page : 535

  "Toute ma vie, je me suis senti indésirable, voire totalement déplacé."

Synopsis :
   La vie n'a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu'il n'aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ? Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l'une de l'autre. Et Tessa n'est plus la douce et gentille fille qu'elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu'il n'est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d'Hardin et sait qu'elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d'elle. Mais plus le passé d'Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n'est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l'abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?




Ce que j'en ai pensé :

Le dernier tome de la saga maintenant incontournable des relations compliquées entre Tessa et Hardin me laisse un petit gout de déception.
Pourtant j'avais bien aimé le tome précédent et la révélation des dernières pages m'avait vraiment donné envie de lire la suite rapidement. Ce que j'ai fait. Mais voilà, j'ai trouvé ce tome trop long, et je n'évoque pas encore l'épilogue.

Alors oui, comme on s'en doute Hardin "pette un câble", ce sentiment autodestructif est à son point culminant, préférant aboutir à la rupture avec la seule personne capable de lui faire retrouver un peu d'oxygène. Mais finalement, cette descente aux enfers, cette ingurgitation d'alcool et de drogue n'a sans doute pas été très excessive à mon gout. Avec du recul, Hardin était seulement un petit chat égaré dans un quartier paumé entouré de gros matous pépères. J'aurai sans doute espéré beaucoup plus mais Hardin a changé au fur et à mesure que sa relation de couple a évolué. L'ombre de Tessa plane sur lui même s'il ne veut pas l'avouer et a beaucoup lissé son comportement fougueux.  Pas d'arrestation, pas de tromperie, pas d'isolation du monde ... Bref, Anna Todd a été trop gentille avec son personnage et j'aurai souhaité qu'elle le malmène beaucoup plus.

Quand à Tessa, j'ai eu du mal à me concentrer sur son personnage, je crois que j'ai seulement apprécié son caractère lorsqu'elle aussi est en plein dérapage émotionnel,  lorsqu'elle s'isole du monde qui l'entoure et s'envole dans son univers fictif. Finalement je pense que même sans substance illicite, elle a beaucoup plus plané qu'Hardin !!! J'ai trouvé ce passage très bien écrit, comme si chaque personne qui l'entoure a le devoir de violer son âme sans réellement s'en rendre compte.

Il m'a été très difficile d'écrire cette chronique car il ne se passe finalement pas grand chose (encore une fois) dans ce tome, sauf que la rédemption est à l'honneur dans la dernière partie du livre.

Arrivons maintenant à l'épilogue, où peut être quelques chapitres avant. Même si je ne veux pas spoiler la fin de cette saga, il me semble que même si l'orientation professionnelle d'Hardin est le point culminant des meilleures idées que nous a écrit Anna Todd, le reste est quand à lui, bien trop téléphoné à mon gout. J'ai trouvé que la fin était d'une romance dégoulinante pas du tout en adéquation avec le reste de la saga. En commençant le roman, on se doute bien dès le début que malgré le malheur et des difficultés rencontrées par nos personnages préférés, ils vivront, beaux et heureux jusqu'à la fin de leur vie, mais là Anna Todd, nous sert tout sur un plateau d'argent, l'ensemble des clichés des séries télévisées américaines qui nous faisaient croire en une superbe vie d'amour et d'eau fraîche avec beaucoup d'argent lorsque nous étions adolescents et que nous nous sommes rendu compte très rapidement que entre réalité et fiction il y a une vrai différence. Pour résumé, pour ma part, le fin est bien trop mielleuse et facile, dommage ...

Citations :

"J'ai tellement mal dans la poitrine que je m'arracherais volontiers l'intérieur des mains. Tout était plus simple avant que je rencontre Tessa. Rien ne pouvait me faire mal à ce point. J'avais appris à tout réprimer, jusqu'à ce qu'elle me fasse... elle me fasse ressentir des conneries que je n'ai jamais voulu éprouver. Et maintenant, j'ai l'impression que je n'arrive plus à enfouir tout ça."

"J'ai pris une jolie fille qui vivait pour les autres, une fille qui trouvait toujours quelque chose de beau et de bon en tout, même en moi, et j'en ai fait une coquille vide dont les yeux m'observent intensément.

"Le pire quand on va bien, c'est qu'on est loin d'être heureux. Aller bien, c'est cette zone grise dans laquelle on peut se réveiller tous les jours, continuer à vivre, même rire et sourire souvent, mais bien n'a rien à voir avec la joie. Bien ne donne pas envie de profiter de chaque seconde de la journée et bien, ce n'est pas tirer le maximum de son existence. Bien, c'est ce que la majeure partie des gens acceptent, moi la première, si nous prétendons que ça va bien, en fait nous détestons ça et passons la plus grande partie de notre temps à attendre de sortir de cette zone du juste bien."

Ce qu'il me reste dans la tête :

Hardin affalé dans un canapé perdu le regard vide et refaire le monde et surtout le passé tout en sachant que sa vie passée n'est plus pour lui.
Tessa accroupie dans la serre de chez sa mère, la tête posée contre Hardin.
Tassa dans son nouvel appartement entourée de centaines de pages la tête en ébullition et se demandant comment il a pu faire ça.

Le mot de la fin :

Un denier tome en dessous des précédents qui se termine par un happy end semble toute trop "américain" à mon gout. On évolue, on change, on modifie nos rêves, on choisit de prendre un chemin ou un autre, on apprend de ses erreurs passées, mais au fond ne reste-t-on pas toujours un peu le même, notre naturel ne refait-il pas surface un jour ou l'autre, j'ai l'impression que ça été trop oublié...

          1- After saison 1
5- After saison 5
***



Commentaires

  1. On peut dire que quand tu lis un livre c'est pour plein de challenges à la fois toi! :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :o qui peut le moins, peut le plus !!!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Vol de nuit - Antoine de Saint-Exupery

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016