De vague en vague - Pascale Retourné-Raab

Auteur : Pascale Retourné-Raab
Editions : Persée
Genre : Contemporain
Parution : 2015
Pages : 167

"L'océan s'abandonnait sur la nudité du rivage blond, tout comme la jeune fille qui, penchée sur lui, cherchait à percer les eaux de son regard profond afin d'enrichir sa solitude, ses rêves et son carnet de croquis qu'elle balançait près de son corps élancé."

Ma note : 15/20

Synopsis :
L’apparition nocturne d’une jeune fille sur une plage de l’Atlantique intrigue Fabien Bérateau, un architecte, qui habite près du littoral. Il éprouve étrangement le besoin de la retrouver.

Ce que j'en ai pensé :

Ce livre nous invite à la mélancolie, une véritable immersion dans le calme et le repos.
Les lignes coulent et les phrases sont composées comme le ressac de la mer, un véritable poème, un ode à l'océan. Une parenthèse de tranquillité et de silence dans une vie qui défile et court avec ce temps qui nous glisse entre les doigts.
Vous l'aurez donc compris, c'est un livre qu'il faut prendre le temps de lire, un livre où le temps s'arrête et où on goute à la sérénité. Lorsque nos yeux se posent sur les lignes et que le personnage principal Fabien Bérateau a des réminiscences de son enfance sur la plage en compagnie de sa mère, nous aussi, nous nous évadons vers nos propres souvenirs d'été vers notre famille vers la chaleur du soleil estival. Nos pensées s'arrêtent un petit moment vers notre propre rétrospective avant de continuer à plonger dans ces lignes qui nous décrivent de façon toujours changeante l'océan Atlantique qui est toujours là, mais toujours différent. L'auteur à su nous restituer son humeur, sa vitalité, son immensité, sa grandeur, avec des mots simples et toujours bien choisi, ce texte est parfaitement écrit.
Mais je ne vais pas vous mentir, il ne se passe pas grand chose dans ce livre mais en revanche il se passe tellement de chose en nous. C'est un livre ensorcelant qui nous ouvre vers notre passé mais également vers notre futur.
Cette femme qui évolue sur cette plage est-elle réellement un mirage sorti de l'imagination d'un homme à jamais traumatisé par son expérience du tsunami au Japon ou est-elle vraiment réelle ? Cette question je me la suis posée tout au long de ma lecture, à chaque, ligne, à chaque virgule à chaque fin de phrase dès le début de ma lecture.
La clé est dévoilée à la fin du livre qui prend une tournure nouvelle et inattendue. Comme un orage qui passe au dessus de la mer, il passe sur notre narrateur et lui dévoile une toute autre vérité que je vous laisse découvrir, mais sachez-le, l'auteur nous surprend.

Pour terminer, je remercie mon partenaire les Editions Persée pour la découverte de ce nouveau roman, qui m'a emporté aussi loin dans le temps que dans l'espace.

Citations :

"J'oubliais le monde avec ces horreurs perpétrées par des déséquilibrés, des fanatiques, des malfaiteurs, des voyous, avec ses catastrophes naturelles appauvrissant des populations, avec ses épidémies affectant les plus démunis, avec ces corruptions produisant l'effondrement économique et avec ses guerres interminables. En vérité, je ne m'intéressais plus du tout aux nouvelles diffusées par les médias. Je ne consultais plus, non plus, les sites d'actualités sur l'internet ni mes journaux qui formaient une plie dans mon entrée à côté de la pile de magazines que l'on m'envoyer gratuitement sans mon accord. Je n'étais pas indifférent mais dégoûté par la capacité, la facilité, la rapidité de l'homme à détruire et à tuer. Tous les conflits et les maux à travers le monde m'étaient devenus insupportables. Je m'évadais de cette réalité, ne serait-ce que le temps d'une balade avec la jeune fille. Combien de marées ai-je vues sans les voir ? Et combien de rendez-vous professionnels ai-je reportés ? Elle était ma réalité."

"Malgré les affres de l'attente, demain sonnait tel un mot cabalistique, plein d'espoirs, auquel je m'accrochais fébrilement comme au temps de mon enfance où je languissais pour le matin de Noël en anticipant le moment autorisé à ouvrir les cadeaux. Pareil à bien des enfants impatients, il m'était arrivé de tricher en soulevant les couvercles des merveilleuses boîtes mal cachées aux petits destinataires espiègles. Ces derniers jours, je redevenais impétueux, capricieux. Je voulais vite mon cadeau."

Le mot de la fin :

Un livre où on prend le temps de lire, de s'évader, de respirer à plein poumons l'air iodé de l'océan. On plonge dans le livre, comme on plonge dans sa propre vie. Une ballade livresque rassurante et tout en rétrospection.

***

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Vol de nuit - Antoine de Saint-Exupery

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016