Sélectionnée par BABELIO - Venise n'est pas en Italie - Ivan Calbérac

C'est permis de croire que de temps en temps ça marche de s'inscrire à des jeux sur internet et de gagner.
Et oui, il y a maintenant quelques années,  je me suis inscrite pendant un an tous les jours à une multitude de jeux sur internet avec différents comptes, des faux amis à contacter pour doubler les chances, des publicités à gogo qui viennent polluer votre boite mail pour au final gagner le coffret collector de HULK !!!! pas de voyage, de voiture de Hi-fi, rien. Donc au final j'ai arrêté et je n'ai pas regretté : je ne perds plus mon temps et je peux plus me consacrer à la lecture.

Mais je ne sais pas pourquoi, j'ai décidé de m'inscrire au concours sur BABELIO pour gagner le premier roman de Ivan Calbérac : "Venise n'est pas en Italie" et venir le rencontrer.
Et chose incroyable, j'ai été sélectionnée. J'ai donc déjà prévu de faire garder mes enfants afin de pouvoir être présente à cette rencontre qui sera pour moi, la première du genre. Je suis vraiment contente.
J'attends donc avec impatience ce livre dans ma boite aux lettres.

Genre : Roman

Mot de l'éditeur :
Emile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l’invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l’accompagner… C’est l’histoire d’un adolescent né dans une famille inclassable, l’histoire d’un premier amour, miraculeux et fragile. C’est l’histoire d’un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous. Un roman où l’humour se mêle à l’émotion, dans la lignée de La Vie devant soi, de Romain Gary, de L’attrape-cœurs de J. D. Salinger, ou du film Little Miss Sunshine.

Ce que ça m'inspire :
Le mot de l'éditeur est assez sympa et m'intrigue, en plus ça me fait penser à des vacances que j'ai passé au Brésil où j'ai rencontré un petit garçon dont la mère lui mettait du verni à ongle et lui laissait les cheveux longs. Le barrage de la langue ne m'a pas permis d'en comprendre l'intérêt, mais les personnes francophones qui étaient autour de moi me disait seulement que la mère de ce garçon était complétement dingue. Peux être qu'en lisant ce livre j'aurais l'explication que je n'ai jamais eu.
Et puis, j'ai toujours aimé voyager, donc j'espère que ce périple va m'emmener très loin.

Je vous en dirai donc plus lorsque je l'aurai lu et voici le problème actuel : je n'arrive pas à avancer Dôme avec seulement 20 à 30 pages par jours : soit une estimations de 10 jours pour le finir, beaucoup de boulot qui ne me permet pas de lire à la pause déjeuner et qui ne me permets encore moins de tenir le blog à jour. Alors encore un peu de patiente, je promets de prendre un peu de temps.

A bientôt.
Exuline.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Vol de nuit - Antoine de Saint-Exupery

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016