A bras raccourcis - Sébastien Brégeon

Auteur : Sébastien Bregeon
Edition : Amazon
Genre : Horreur
Sortie : 2015
Pages : 25

Ma note : 17/20

"Un chien hurle à la mort."
 Synopsis :
 Il est des endroits en forêt où il vaut mieux ne pas s'arrêter pour se reposer ou pique-niquer. Vous ne regarderez plus la forêt du même œil lors de votre prochaine balade.
 Le loup a été réintroduit dans la forêt, les randonneurs le craignent. Pourtant, il est des choses bien plus dangereuses dont ils devraient se méfier. La forêt observe les randonneurs, s'amuse avec eux, avant d'effectuer un prélèvement. Un droit de passage au prix élevé.
 Quelques randonneurs malchanceux vont découvrir à leurs dépens que tout ce qui a des bras et des yeux n'est pas forcément humain. Pourtant, pas de zombies ici, mais de quoi s'agit-il alors ?

Ce que j'en ai pensé :

J'avoue n'avoir pas été très tendre avec Sébastien Brégeon lorsque qu'il m'avait proposé de lire et de commenter sa première version d'A bras raccourcis. Il a ensuite retravaillé sa nouvelle et m'a proposé sa version seconde et j'avoue que ça n'a plus rien à voir.
Je dois vous dire que j'ai adoré cette nouvelle version.
Un début qui plante bien le décors, nous nous émergeons dans cette nature pas particulièrement hostile aux premiers abords mais finalement totalement terrifiante. Et ensuite dès que l'on retrouve pour la seconde fois le couple Hugues et Viviane, tout s'accélère pas seulement le rythme de l'histoire mais également mon cerveau qui s'est mis en ébullition, avec cette note d'espoir pour Viviane comme un fil conducteur jusqu'à la fin. La peur, l'espoir, ces deux sentiments se déchirent et en même temps s'associent, c'est très difficile à exprimer mais le texte et cette fois-ci tellement bien écrit que toutes les émotions qui devraient s'opposer s'associent. Très jolie performance.
Je souhaite également parler de la fin de cette nouvelle, j'ai adoré avoir l'explication du pourquoi et du comment qui n'était pas du tout le cas dans la première version et c'est ce qui m'avait fait défaut, mais je ne m'attendais pas à cela, pas à cette fin, qui est finalement tellement simple mais tellement bien amenée avec des indices ici et là que je n'ai pas réussie à décrypter lors de ma lecture.
Merci pour cette magnifique nouvelle version que Sébastien Brégeon m'a offerte, il a fait un merveilleux travail de refonte qui ne devait pas être très facile  mais sachez qu'il a relevé le défi haut la main.
 
Citations :
 
"La nature engourdie peine à se réveiller. Les premiers rayons
de soleil se fraient un chemin.
La cime dégarnie d’une forêt émerge, un oiseau noir s’extrait
de la grisaille."

"Une paire d’yeux l’observe. Deux orbites froides incrustées à
même la pierre. Des yeux de chair, à apparence humaine. Les
battements de cœur du crapaud s’accélèrent, portent des
coups de boutoir si puissants qu’ils donnent l’impression de
vouloir en percer la poitrine."

"Viviane est terrifiée. Silencieuse, elle regarde la scène sans
bouger, une main sur la bouche.
Elle ne réalise pas ce qui se passe. Son mari est empalé deux
mètres devant elle. Il y a quelques secondes, en haut de la
butte, ils étaient contents, se voyaient déjà arrivés."

Le mot de la fin :

Une nouvelle version remaniée d'une main de maître, Sébastien Brégeon a su me faire ressentir l'angoisse de ces personnages humains ou non ou presque. Un grand bravo pour cette nouvelle version.

0- A bras raccourcis

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Bilan de l'année 2016

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

TTT #20 - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016