Fracturée Tome 2 - Teri Terry

Auteur : Teri Terry
Éditions : France Loisirs
Genre : Dystopie
Date de publication originale : 2014
Pages : 432

"La pluie a une foule d'usages.
Grâce à elle, les houx et les bouleaux, comme ceux qui poussent aux alentours de chez moi, peuvent croître et survivre."

Synopsis :
  La mémoire de Kyla a été effacée, sa personnalité remise à zéro et ses souvenirs sont perdus à jamais.
En tout cas, c’est ce qu’elle croyait.
Kyla ne devrait se souvenir de rien. Mais c’est le cas et elle commence à réaliser que sa mémoire contient de nombreux et sombres secrets. Quand un homme mystérieux de son passé revient dans sa vie, elle pense qu’elle a un moyen de découvrir enfin la vérité mais plus elle en apprend sur son histoire, plus son futur devient confus…




Tome 2 : Fracturée

 
 

Ce que j'en ai pensé :

Décidemment, cette trilogie me rend circonspecte. Après un premier tome que j'ai apprécié dans la longueur et qui m'a donné envie de poursuivre directement sur ce deuxième tome, j'ai, après la moitié du livre englouti, été véritablement déçue par le rythme de l'histoire. Mais je vais un peu trop vite en besogne.

Dans la première moitié du roman, Teri Terry a l'art de faire monter la pression et chaque personnage entourant de près ou de loin Kyla devient suspect éprouvant nos nerfs au plus au point. De nouveaux personnages comme Nico, Katran ou Cam font leur apparition, sont-ils du bon côté ? Mais quel est vraiment le bon côté, en existe-t-il vraiment un, c'est confus, et ça me plait de ne pas savoir quel camp choisir, c'est ce qui rend cette trilogie intéressante. Mais ce qui m'a le plus intéressé c'est l'approfondissement des différentes strate de Kyla : Kyla, Ondée et Lucy qui est rapidement évoqué dans le premier tome. La psychologie du personnage principal est mise à rude épreuve, soigneusement travaillé pour éviter les erreurs faciles, c'est très bien maîtrisé.

J'ai vraiment aimé également, comme je l'évoquais plus haut, l'introduction de Nico, personnage apparu à la fin du premier tome. Il est trop gentil et surtout beaucoup trop attentionné envers Kyla (elle est son précieux, et pour les fans du Seigneur des anneaux, nous savons que cet anneau n'est pas une bonne chose ...). Pendant une bonne partie du roman, l'auteur nous empêche de gratter le vernis de ce personnage véritable top model est c'est frustrant mais tellement enivrant. Nico, faux gentil et vrai méchant, où au contraire c'est le père spirituel que chaque adolescent souhaiterait avoir qui le pousse à se dépasser, tout en le surveillant. Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Il est également intéressant d'avoir traité le sujet des dommages collatéraux, surtout dans ce genre de roman. Est-ce que l'on est obligé de considérer une action comme étant forcément manichéen ? Est-ce que les personnes répondant aux obligations gouvernementales ne restent-elles pas également humaines avec leur famille et ne sont-elles pas persuadées de faire le bien dans chacun de ses actes, ou est-ce le formatage à grande échelle qui leur font perdre leur libre arbitre ? Dans cette situation, comment mettre fin aux conséquences en devenant résistant.

Mais voilà, après ces questions existentielles au début du roman, la seconde partie du roman prend un virement inattendu, les redites sont fréquentes, les états-d 'âmes de Kyla sont interminables, il ne se passe pas grand chose, et j'ai eu terriblement de mal à avancer dans le roman, et j'ai même du à de nombreuses reprises passer certains paragraphes entre les conversations, pour avancer un maximum. Je me suis terriblement ennuyée et même la fin du roman ne m'a pas donné l'envie de me plonger immédiatement dans le dernier tome de cette trilogie.

Je reste donc sceptique sur ce tome, qui aurait mérité d'être épuré. Je me prends à penser, qu'il aurait peut être fallu étoffer le premier tome avec le début de ce deuxième volet, et couper à la serpe la seconde moitié et l'intégrer dans le troisième tome, pour réduite cette trilogie en une duologie . M'avez-vous suivi ?

Citations :

"-Peut-être que, dans certains cas, les circonstances comptent moins que de faire ce qui est juste."

"Il est ma terreur, la substance noire de mes cauchemars."

Ce qu'il me reste dans la tête :

Kyla sur le bord du canal qui regarde la maison en feu de Ben.
Kyla la main sur l'épale de sa mère et qui attend le moment où elle devra tenir sa promesse tout en repensant à l'injustice de son acte.
Kyla qui s'évanouie à cause du sang qui l'entoure, dans la clairière après le raid.

Le mot de la fin :

Après un très bon début de roman, je n'ai pas aimé la redondance portée à son apogée des griefs de Kyla. La seconde moitié du roman n'est pas assez dynamique, c'est d'une longueur inappropriée, j'ai cru ne jamais pouvoir finir ce tome. Cependant, j'essaierai de me souvenir que du positif : l'évolution du caractère de Kyla et ses différentes strates et la pression que nous impose l'auteur concernant la droiture des personnages secondaire.

***

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving