TTT #3 : Les citations qui vous inspirent

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

1- "Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux, ou lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j'ai aimé. C'est moi qui est ai vécu, et non pas un être factice crée par mon orgueil et mon ennui." - Ahhh, c'est cette pièce qui m'a fait aimer le théâtre. Et puis je trouve cette citation tellement forte, tellement passionnée, tellement vrai.


2- "Je n’attends rien… je n’espère rien. Je vous aime. Quoi que vous fassiez, je vous le répéterai si souvent, avec tant de force et d’ardeur, que vous finirez bien par le comprendre. Je veux faire pénétrer en vous ma tendresse, vous la verser dans l’âme, mot par mot, heure par heure, jour par jour, de sorte qu’enfin elle vous imprègne comme une liqueur tombée goutte à goutte, qu’elle vous adoucisse, vous amollisse et vous force, plus tard, à me répondre : "Moi aussi je vous aime." " - Que j'apprécie cette prose tellement puissante et à la fois tellement délicate.



3-"Pour l'honneur, laisse moi rire, l'honneur c'est une idée d'aristocrate, tout le monde n'a pas les moyens d'avoir l'honneur. L'ouvrier, le paysan, le boutiquier qui patauge dans la boue, reçoit des bombes sur la tête et des balles dans le corps, il s'en fout de l'honneur. Ce qu'il veut, c'est de ne pas crever comme un chien et que cela s'arrête n'importe comment, mais que s'arrête à n'importe quel prix. Cette guerre, il ne l'a pas voulue, il ne la comprend pas" - parce que nous aimons les héros dans les histoires mais dans la vrai le serions-nous vraiment ?





4-"L'être humain est grégaire par nécessité. Les hommes des cavernes, nus et faibles, armés de leur seule ruse, n'ont survécu qu'en se rassemblant en communautés, sachant, comme tant d'autres espèces, que leur nombre les protégerait. Cette conscience, profondément ancrée dans l'âme humaine, est à la base du comportement des masses. Pendant des millénaires, celui qui osait se démarquer du groupe, sans parler de s'y opposer, se condamnait à mort. Faire face seule à un foule demande plus que du courage, car il faut surmonter son instinct de survie" - C'est ce que nous faisons au quotidien ou presque avec nos blogs et nous osons donner parfois des opinions différentes.




5-"Le monde ne nous veut pas de mal, mais il ne nous veut pas de bien non plus. Il se fiche de ce qui nous arrive. Les pires choses peuvent se produire sans que nous sachions pourquoi. Des braves gens meurent dans le désespoir et dans la douleur, laissant seuls ceux qui les aiment, et on est parfois tenté de croire qu'il n'y a que les méchants qui profitent des biens de cette terre."
- C'est tellement vrai.





6-"Tout ce qui ne tue pas me rend plus fort: C'était une connerie. Du moins dans son acceptation banale et contemporaine. Au quotidien la souffrance n’endurcit pas. elle use elle fragilise....L’âme humaine n'est pas un cuir qui se tanne avec les épreuves. C est une membrane sensible , vibrante, délicate. En cas de choc elle reste meurtrie, marquée, hantée." - rien à dire de plus.






Voici les 6 livres que j'aurai emporté sur une île déserte et les citations associées qui m'ont plu dans ces livres.
Et en bonus, dans mes autres lectures :

7-"On n'y trouvait pas de Mc Donald's, et encore moins de Strarbucks, et l'unique cinéma avait fermé ses portes. Mais jusqu'à aujourd'hui, Cherter's Mill avait fait à Joe l'impression d'être vaste, géographiquement, avec beaucoup de place pour se balader. Stupéfiant, à quel point le territoire s'était rétréci, une fois qu'il eu pris conscience qu'il ne pouvait plus monter dans la voiture familiale avec son père et sa mère pour aller à Lewinston manger des praires frites et des crèmes glacées au Yoder's. Et si la ville ne manquait pas de ressources, elles n'allaient pas durer éternellement."






8-"et si, et si, et si... ma vie serait autre évidemment, peut-être mieux, peut-être moins bien. Mais dans celle-ci, le pain à une saveur toute particulière. Cet homme aussi. Et c'est lui qui a tartiné une bonne couche de générosité sur mon cœur à moi. Depuis, il m'arrive souvent de repenser à cette première rencontre quand, dans la vie, j'ai quelque chose qu'un autre n'a pas et que je réfléchis à la façon dont je pourrais partager pour qu'il arrête de pleurer, au propre ou au figuré"





9-"A sa décharge, il n'y a pas que les militaires qui s'expriment en langage codé, tout le monde le fait, les gens ne livrent jamais à le fond de leur âme, ils prononcent tout le temps une phrase à la place d'une autre, parfois s'en sans rendre compte, et on a rarement le bon mot de passe pour déchiffrer"









10-"- Oh, père Gaubert, oh depuis le temps. Et alors, ça se fait bien, là, autour du poêle ? Ah, monstre de nature, vous l'avez trouvé le bon travail, vous !
Mais les deux mains de Gaubert restent posées sur la canne. Elles tremblent. Il tourne à grand effort sa tête et lève les yeux jusqu'aux yeux de Panturle.
- Prends-la, toi, ma main, là-dessus ; prends-la, ça me fera plaisir ; moi, je peux plus.
Il a posé d'un coup le sac et la miche, et il s'est précipité, et il l'a prise, cette main qui est comme du linge mouillé, entre ses bonnes mains solides.
- Et alors... Gaubert, et alors non ? Comment ?
Elles sont molles et mortes, et les bras sont morts. Et le Panturle touche ça, et c'est comme des cordes sans vie, et dans les yeux de Gaubert il y a le regard de la bête prise au piège." - comme j'ai pleuré à ce moment là !!!!

Commentaires

  1. Merci pour ces belles citations. J'en prends note pour qu'elles m'inspirent à mon tour.

    http://bibliocristaldefee.eklablog.com/

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup des citations que tu as choisis !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

TTT #21 - les 10 romans à lire avant de mourir

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 2 - Diana Gabaldon

Illusion, tome 1 : Le commencement - Charlotte Sanchez

Outlander : Ecrit avec le sang de mon coeur, partie 1 - Diana Gabaldon

Sleepy Hollow La légende du Cavalier sans tête - Washington Irving